Skip to Content

L’art est le langage de partage

 

le 16 décembre 2014

L’art est le langage de partage pour mieux se comprendre les uns les autres

Natalie Sappier – Agente de liaison autochtone

Natalie et membres du cercle des aînés,  Imelda Perley

Natalie et membre du cercle des aînés,
Imelda Perley

La demande de l’art autochtone en Atlantique est en augmentation! Non seulement les galeries cherchent des artistes autochtones, mais même les visiteurs qui se rendent dans la province sont à la recherche d’art et métiers d’art traditionnel Wabanaki! Pour la dernière année, artsnb a fourni un soutien aux artistes autochtones ici au Nouveau-Brunswick en partageant les opportunités de notre organisation, mais aussi de partager ce qui est disponible par le biais d’autres organisations au niveau régional et national. Au cours de mes voyages aux collectivités des Premières nations comme agente de liaison autochtone, j’ai atteint plus de 200 artistes autochtones et je sais qu’il y en a plus!

La plupart des subventions exigent des expositions, des manifestations publiques, un ensemble de travail bien documenté et des idées de projets forts qui exigent que vous soyez capable d’écrire sur qui vous êtes en tant qu’artiste, ce que vous projetez de faire dans ce projet, pourquoi ce projet est important pour vous et l’importance du projet dans votre carrière. Certains de ces 200 artistes sont prêts pour ce type de subvention, comme une subvention de Création, ce qui permet de vous concentrer sur le développement d’un projet ou faire de la recherche. Mais la majorité des artistes ne sont pas prêts pour cette subvention parce qu’ils n’ont pas d’antécédents d’exposition, mais c’est correct. Ils le seront par la suite.

Cette année, nous nous sommes associés avec deux autres organismes artistiques de la province ArtslinkNB et AAAPNB « Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick » pour développer notre atelier de planification de carrière qui s’est rendue dans les collectivités de Premières nations. L’atelier s’est concentré sur l’examen de vous-mêmes pour découvrir vraiment qui vous voulez être comme artiste, l’art que vous voulez créer et les objectifs que vous voulez atteindre. Nous avons parlé de réseautage, de documentation de travail, de déclarations d’artistes, comment construire un curriculum vitae d’artiste, les mentors et l’automotivation.

Oui, il y a une demande pour les œuvres de ces artistes autochtones talentueux, mais il est important de savoir pourquoi ils font ce qu’ils font, et la direction qu’ils veulent voyager avec leurs arts; s’acquitter de leurs propres rêves et aider à poursuivre leur carrière passionnée dans les arts. Les artistes des Premières nations ont une nature collaborative, et travaillent toujours avec d’autres artistes au sein ou en dehors de leur communauté. Ils veulent partager leur voyage avec d’autres, en particulier les jeunes. Ainsi, Le Programme de renforcement des capacités des arts autochtones lancé par artsnb cet automne était l’étape de progression parfaite pour aider les communautés de travailler ensemble sur un projet et aussi d’apporter d’autres artistes avec qui collaborer.

La collaboration est comme un rassemblement, une célébration! Non seulement est-il beau de voir dans nos collectivités des Premières nations, mais il est beau de voir à travers la province. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons demandé à ArtsLinkNB et AAAPNB à venir rencontrer les artistes autochtones. Pour nous mettre en contact ensemble. Nous partageons cette terre ensemble. Il est temps pour nous de partager nos histoires ensemble. Renforcer les amitiés et de créer une plus grande unité.

L’art est une voix intérieure qui peut seulement être parlée silencieusement par une peinture ou un panier. Mais il parle dans une langue de partage pour mieux se comprendre les uns les autres ou la recherche d’une réponse. Comme artistes autochtones, nous parlons beaucoup de la protection de nos terres, nos eaux et notre langue. Eh bien, nous allons partager cela avec tout le monde à travers l’art de sorte que notre voix devient plus forte. Dans l’espoir que non seulement il éveillera ceux qui lutte avec acharnement, mais il va aussi éveiller ceux qui peuvent nous aider à lutter.