Skip to Content

La poursuite de la magie de la démo

 

le 31 mars 2015

La poursuite de la magie de la démo

Sandy MacKay

0000582798_10Je travaille avec un groupe appelé ThreeFoolsPeak. Il inclut moi et deux autres gars — Bill Preeper et Clinton Charlton. Nous jouons tous un éventail d’instruments, et nous sommes tous des écrivains. L’été dernier, nous avons décidé de travailler ensemble pour créer un enregistrement, mais nous n’avions pas de chansons.

Nous réunissons nos différents rêveries et gribouillages, de nouvelles idées musicales et nous travaillions ensemble pour voir ce qui nous convient.

Voici comment le processus fonctionne. Bill Preeper ramasse son Hensel antiquité et pianote pendant que nous nous installons. Je commence à jouer la basse et essaye de le rattraper. Clinton trouve des rythmes, et chante des paroles de « œufs brouillés », faisant des mots et des bruits à mesure qu’il avance, en essayant de trouver une mélodie. N’importe qui avec une idée mélodique ou lyrique peut intervenir, et l’apporter dans une nouvelle direction. Le tempo, paroles, progression d’accords, le tout se transforme pendant que nous jouons, on ajoute peut-être un pont musical, on revient peut-être au pianotage d’origine.

Nous allumons alors un petit enregistreur et fait un enregistrement de la pièce.

Nos paroles « œufs brouillés » ne font pas habituellement de sens au début; ils sont des bruits, des espaces réservés pour de vrai mots. Nous transcrivons les mots, en créant de véritables paroles. Et ensuite, nous éditons vicieusement, enlève les clichés et les rimes évidentes. Nous aiguisons les paroles et règle la production, concevait des sections spécifiques, couplet, refrain, pont, les pauses instrumentales, nous le mettons en forme.

Ensuite, nous enregistrons, trame par trame : batterie, basse, guitares rythmiques, mandoline, banjo, le chant, piano, quelle que soit la chanson a besoin, en choisissant le chanteur, tout le monde l’essaie de manière répétitive, nous travaillions pour trouver les meilleures trames qui s’assemblent pour créer la pièce finale.

Mais parfois, dans ce processus, nous perdrions quelque chose.

Une caractéristique de ce processus est ce qu’Andy Maize du groupe Skydiggers appelle « La poursuite de la magie de la démo ». La démo — l’enregistrement de la chanson au début, est techniquement faible, musicalement incomplète et pleine d’erreurs et de bêtise. Cependant, il y a aussi de l’énergie, la fraîcheur et la créativité dans son site naturel; la démo capture tout, les erreurs et la magie. C’est un groupe de personnes jouant de la musique dans une pièce qui rigole et s’amuse, qui crée de la musique spontanée, qui fait danser des molécules.

[Tweet « L’énergie, la fraîcheur et la créativité; la démo capture tout, les erreurs et la magie. « ]

Comme nous continuons avec un processus plus formel d’enregistrement trame par trame, le défi est de capter la magie de la démo. C’est un processus de distillation. Nous devons faire attention à l’ébullition, de trouver le bon mélange, l’équilibre entre la pureté et l’énergie. Un potentiel est de se retrouver avec un produit fini — un enregistrement — une pièce stérile, dépourvu de la magie. Vous pouvez enlever la magie d’une chanson durant la production!

Ce soir : nous sortons les instruments et les tambours, nous sommes assis par le poêle à bois et nous chantons ces chansons. Steve Sellors dit « Une chanson est un groupe de personnes dans une salle. »

Donc, pour voir si nous avons sauvé la magie, nous mettons nos nouvelles chansons à l’épreuve. Nous invitons d’autres musiciens, pour voir si ces chansons peuvent être changées. Sont-ils souples? Sont-ils amusants? Sont-ils énergétiques? Sont-ils de véritables chansons qu’un groupe de personnes dans une pièce peuvent chanter ensemble ou sont-ils devenus des reproductions de la magie?

Le nouvel album de ThreeFoolsPeak devrait sortir ce printemps. Faites-moi savoir!

Vous pouvez entendre les enregistrements de Sandy en ligne :
http://sandymackay.bandcamp.com/album/call-of-the-wheel