Skip to Content

Pas simplement vieillir en toute dignité : le vieillissement créatif

le 29 janvier 2015

Pas simplement vieillir en toute dignité : le vieillissement créatif

Vanessa Moeller, directrice adjointe

L’année dernière, Akou et moi étions très heureuses d’assister à la Conférence Juice tenue à Orono, Maine. Au cours des deux jours, nous avons assisté à de nombreuses séances intéressantes et j’ai erré dans une séance intitulée « vieillissement créatif ». J’ai été attiré à cette session pour quelques raisons :

1. J’ai toujours eu un faible pour les personnes âgées. Ils sont souvent les êtres humains les plus authentiques — riches d’histoires et de sagesse.

2. J’étais consciente du rythme rapide de vieillissement au Nouveau-Brunswick après un projet de recherche sur l’équité que j’ai entrepris pour artsnb.

photoLa session a offert une grande perspicacité dans les initiatives et la recherche menée par le Centre national de vieillissement créatif (National Centre for Creative Aging) aux États-Unis. J’ai été absolument renversé par les statistiques sur la façon dont les initiatives d’art réalisées avec des adultes plus âgés ont conduit à moins de dépression, l’hospitalisation, les médicaments, à des gains de santé globale et des individus plus heureux. Deux organisations similaires, le Réseau d’arts de santé du Canada (Arts Health Network Canada) et le vieillissement créatif Canada (Creative Aging Canada) font un travail similaire au Canada. La preuve était incroyablement convaincante et j’en ai parlé avec enthousiasme avec Akou sur le chemin du retour. Nous avons tous deux convenu qu’il semblait absolument logique de poursuivre quelque chose à jumeler des artistes professionnels avec des personnes âgées dans notre propre province parce que nous savions que ce serait bénéfique pour toutes les personnes impliquées. L’espoir est que les artistes professionnels peuvent aider les personnes âgées vives une vie plus complète et saine. Dans le même temps, changer les pensées partagées autour des adultes âgés et de placer une valeur accrue sur leurs connaissances et leur sagesse nous aide à comprendre que tout le monde, peu importe leur âge, peut continuer à apprendre, de s’engager et d’être des membres importants de notre société.

J’ai fait de la recherche initiale et nous avons ensuite contacté l’Institut Atlantique sur le vieillissement pour voir s’ils seraient intéressés par un partenariat sur certaines initiatives de vieillissement créatif. Nous ne savions pas que nous étions tombés dans un partenariat parfait — Barbara Burnett, directrice générale, et Adam Thornton, Soutien à la direction, directeur de marketing & communication, ont été une équipe de rêve avec qui travailler et ensemble nous avons réussi dans un temps très court de rassembler une équipe qui comprend artsnb, l’Institut Atlantique sur le vieillissement, et les chercheurs Dr Bill Randall (Université St Thomas), Imelda Perley (Mi’kmaq-Maliseet Institute (MMI), de l’Université du Nouveau-Brunswick), et la Dr Suzanne Dupuis – Blanchard (Université de Moncton).

Notre première initiative est une série d’ateliers qui s’appuie sur la recherche de Dr Randall qui examine comment une histoire personnelle forte est un marqueur de résilience chez les personnes âgées. L’atelier mettra en vedette l’écrivaine Deborah Carr, qui dirigera les participants à travers des exercices pour trouver leurs histoires personnelles aux fins de l’écriture autobiographique.

Je suis très enthousiaste à l’idée de cette initiative et vous encourage à rester à l’écoute pour plus d’informations sur cet atelier en suivant nos médias sociaux. Le premier atelier est prévu pour le 21 février à l’Université St Thomas. Plus de détails d’inscription à venir.

Mon prochain blogue sera un regard en profondeur du premier atelier : ce que nous avons fait, comment ça s’est passé, et ce qui est à venir!