Skip to Content

Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts 2015

 

le 3 novembre 2015

(Fredericton, 2e novembre, 2015) – Le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick a annoncé les gagnants du Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts, en avance d’une cérémonie de remise des prix à la Résidence du gouverneur ce soir.

« Nous sommes infiniment fiers des réalisations de Jules Boudreau, Thaddeus Holownia, et Jacques Savoie. Chacun d’entre eux se distingue par son dévouement à l’excellence dans sa pratique artistique et contribue au développement du paysage culturel de sa communauté, enrichissant nos vies en ce faisant. Félicitations à tous les gagnants ! » remarque Akoulina Connell, Directrice générale du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick. Présidant à la cérémonie sera l’Honorable Jocelyne Roy-Vienneau, qui présentera le prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les catégories des arts visuels, arts de la scène et arts littéraires en français, d’une valeur de 20 000 $ chacun. « Nos gagnants cette année sont exemplaires en ce qu’ils ont accompli à l’intérieur et au dehors des frontières de notre province. Ils ont atteint une renommée hors-pair au niveau local, national et international. Ce groupe représente l’apogée de ce que signifie qu’être citoyens engagés et ambassadeurs culturels. » ajoute Pierre McGraw, Président du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick.

Les récipiendaires sont :

Jules Boudreau
Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts de la scène 2015

« C’est d’abord et avant tout le public qui doit comprendre et apprécier notre travail. L’intérêt de la critique consiste principalement à appuyer l’objectif des bailleurs de fonds et des producteurs : elle sert à élargir un programme. Mais si on ne rejoint pas le public, on ne fait que crier dans le désert. »

Né à Maisonnette, Jules Boudreau est l’aîné d’une famille de onze enfants. C’est grâce à l’Encyclopédie de la jeunesse de Grolier, un cadeau de son père, que le monde des arts s’est révélé à lui. Dans ses pages, il a découvert les sculptures de la Grèce antique, La Joconde, ainsi qu’Alphonse Daudet, Leconte de Lisle, Victor Hugo et plus encore.

Jeune adulte, Boudreau a formé son premier groupe de théâtre amateur avec un ami qui revenait d’une visite inspirante à Montréal. « Nous étions quatre – mon ami, ma sœur, une amie et moi – à former la petite troupe. Comme je ne trouvais pas de texte qui nous convenait parmi ceux qu’il m’avait soumis, j’ai décidé d’écrire une comédie : c’était L’Agence Belœil Inc., une sorte de comédie policière. J’ai su dès lors que ce ne serait pas ma dernière pièce. »

Jules Boudreau a toujours fait une place importante à la collaboration dans son travail; il apprécie toujours le travail des metteurs en scène, qui ajoutent de nouvelles dimensions à ses textes. Il a souvent collaboré avec Calixte Duguay et Marie-Cécile Albert. Malgré le succès grandissant qu’il a connu, Boudreau est resté très attaché au théâtre communautaire.

Jules Boudreau a reçu un prix spécial pour l’ensemble de son œuvre du jury du Prix France-Acadie. Il vit et travaille encore dans son village natal de Maisonnette, où il occupe le poste de maire adjoint.

Thaddeus Holownia
Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts visuels 2015

« Mes œuvres ont une signification qui va au-delà de la description visuelle; elles constituent comme une histoire du jeu entre l’intervention humaine et le paysage. Le résultat est à la fois une anecdote au sujet d’un endroit ordinaire et une métaphore de notre rapport au lieu et à l’environnement. Ce qui s’en dégage, c’est un sentiment de vulnérabilité et la force inexorable du temps. »

Né en Angleterre en 1949 et immigré au Canada en 1954, Thaddeus Holownia a grandi dans un foyer polonais qui avait la chance de posséder des œuvres d’art originales et une modeste bibliothèque de livres d’art. Sa mère était une tisserande et son père, un ingénieur qui s’adonnait à la photographie et à la peinture. Thaddeus Holownia a développé très tôt un goût pour l’architecture et le monde naturel en visitant des galeries et des musées et en faisant des voyages un peu partout en Amérique du Nord. Il a complété un baccalauréat en communications et en beaux-arts à l’Université de Windsor en 1972.

Un moment catalyseur de sa carrière a été lorsque son oncle Joe Skarzenski lui a fait cadeau d’une caméra télémétrique de 35 mm. La rencontre à Toronto dans les années 1970 avec le concepteur canadien Allan Fleming, le Coach House Press et A Space Gallery et une exposition d’épreuves par contact d’Ansel Adams au Musée d’art moderne de New York ont été d’autres moments déterminants de son cheminement artistique.

Holownia a reçu deux fois la Médaille Paul Maré de l’Université Mount Allison pour l’excellence de son enseignement, son activité de création, ses recherches et son service à la communauté. Un artiste de renommée internationale, Thaddeus Holownia vit dans le village pittoresque de Jolicure, au Nouveau-Brunswick. Ses trois leçons de vie : « Restez fidèle à vos idéaux; ne faites pas de compromis sur la qualité; et il n’est pas mauvais d’être un obsédé du contrôle. »

Jacques Savoie
Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts littéraires en français 2015

« Il y a un très beau mot dans la langue française. Un mot que j’ai mis du temps à découvrir, d’ailleurs : opiniâtreté. On l’associe généralement à la persévérance; mais être opiniâtre, c’est plus que cela. Dans l’écriture par exemple, c’est reconnaître que rien n’arrivera rapidement et que, si c’était le cas, il faudrait se méfier. La belle écriture, l’écriture ciselée, l’écriture qui raconte bien, vient au prix de l’effort. En remettant son ouvrage cent fois sur le métier, on acquiert le droit de se dire opiniâtre et on grandit un peu plus dans son art. »

C’est par la musique que l’écrivain de renom Jacques Savoie accède au monde de l’art. Né à Edmundston, il subit la forte influence de sa mère, qui possède une formation classique en piano. Il forme le groupe Beausoleil-Broussard, qui remporte en 1978 le Prix de la jeune chanson française à Paris. Titulaire d’une maîtrise ès arts en lettres modernes de l’Université d’Aix-en-Provence, Jacques Savoie publie ses premiers romans dans les années 1980, dont Raconte-moi Massabielle, Prix de l’Association francophone internationale, et Les portes tournantes, porté au grand écran par Francis Mankiewicz, une œuvre qui remporte de nombreux prix internationaux.

Récemment, sa série policière 5 secondes lui a procuré un accès privilégié à un nouveau public grâce aux médias sociaux, un rapport auteur-lecteur particulier qui s’inscrit dans la modernité de son travail.

Savoie est un artiste multidisciplinaire qui a fait l’adaptation de ses livres pour le cinéma, pour la télévision et même pour le ballet. Au nombre des distinctions qu’il a reçues, on note le Trophée Indie de la meilleure télésérie canadienne décerné par l’Association canadienne de production de films et de télévision pour Les Lavigueur, la vraie histoire, le prix du Jury œcuménique pour Les portes tournantes au Festival de Cannes et un doctorat honorifique en littérature de l’Université de Moncton.

Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts Le programme des prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts vise à reconnaître la contribution exceptionnelle d’artistes dans les arts au Nouveau-Brunswick; de reconnaître et récompenser des artistes qui se sont illustrées par l’excellence de leurs accomplissements et de leur contribution dans les domaines des arts littéraires, des arts de la scène (danse, musique et théâtre), et des arts visuels (architecture, métiers d’art, arts médiatiques, photographie et arts visuels); et pour établir des modèles d’excellence artistique pour les Néo-Brunswickois. Jusqu’à trois prix d’une valeur de 20 000 $ sont attribués annuellement. Le programme des Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts est financé par l’entremise du Fonds en fiducie pour l’avancement des arts (loterie) et du ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture via sa Politique du livre.

http://artsnb.ca/site/fr/prix/

-30-