Skip to Content

Excitation, opportunité et compréhension

 

le 3 mai 2016

Excitation, opportunité et compréhension

par Mariah Sockabasin, animatrice d’ateliers

L’art, ce n’est pas simplement un élément de la culture; elle est notre culture.

Depuis des ans, des générations, c’est la façon que nous racontons nos histoires, qu’on nourrit nos familles, qu’on s’exprime. Une personne sur sept au Nouveau-Brunswick est autochtone; c’est donc important que des investissements soient faits pour assurer le bon développement des arts et de la culture dans les communautés autochtones de la province. Grâce à cette bourse de l’EPFT, nous avons maintenant l’opportunité de travailler envers une plateforme de support plus stable pour les artistes autochtones. C’est une victoire énorme pour les artistes autochtones, et je suis ravi d’en faire partie. Nous sommes dans un temps de transformation, un point d’éveil. Je me sens vraiment privilégiée d’avoir cette opportunité de travailler avec des artistes tellement talentueux d’autour la province.

J’ai passé ma jeunesse observant le travail de mes aînés; eux qui battaient le frêne, qui tressaient des paniers, qui faisaient du perlage et qui savaient utiliser l’entièreté d’une chasse pour ses ressources. C’est important de sécuriser les arts et la culture en continuant nos enseignements et en passant les connaissances traditionnelles à nos enfants. C’est aussi important pour nous, en tant qu’artistes autochtones, qu’on comprenne comment succéder dans l’environnement trépidant d’aujourd’hui.

Au cours des trois dernières années, artsnb travaille envers la création de liaisons avec les communautés autochtones à l’aide d’une bourse du programme de jeunes stagiaires autochtones de l’Initiative conjointe de développement économique (ICDE). Le Cercle des aînés offre des recommandations au Conseil des arts et à son personnel quant au développement d’initiatives et de programmes qui répondront le mieux aux besoins de la communauté. Pendant les trois dernières années de sensibilisation, le conseil des arts a réussi à élargir son contact avec la communauté artistique autochtone, touchant à presque 300 artistes comparé aux 40 qu’ils connaissaient auparavant, et a maintenant une compréhension approfondie de quelles mesures doivent être suivies afin de continuer à bâtir et à renforcer la présence des arts et de la culture autochtones ici et au-delà du Nouveau-Brunswick. C’est là que moi j’entre en jeu.

Mariah

Mariah Sockabasin, animatrice d’ateliers

Comme la nouvelle animatrice d’ateliers pour artsnb, au cours des deux prochaines années je ferai l’organisation de 6 ateliers pour disciplines spécifiques. En partenariat avec des artistes et des organisations d’arts au niveau provincial, de l’atlantique, et national, nous offrirons une gamme complète de pratiques artistiques autochtones traditionnelles et contemporaines. Les artistes auront l’occasion de recevoir des démonstrations pratiques et d’essayer des nouvelles choses avec leur art, tout en étant immergés dans un environnement qui leur est culturellement familier. Les artistes apprendront le fonctionnement du monde artistique dans chacune des disciplines; bâtir un réseau de supports, autant qu’identifier les étapes nécessaires pour l’établissement d’une pratique artistique durable.

Je crois que s’il y a une chose que les artistes pourront tirer de ces ateliers, ce sera la volonté de continuer à s’avancer dans leur travail, de se pousser les limites et de sortir de leurs zones de confort. En résultat, nous verrons une croissance; une guérison, et surtout une continuité.

Autour du Canada, on connaîtra l’art des peuples autochtones du Nouveau-Brunswick, et on connaîtra notre histoire.

 

Vous pouvez rejoindre Mariah par courriel électronique – mariah@artsnb.ca ou par téléphone, 506-259-9776