Skip to Content

Le soleil existe toujours quelque part même par un jour sombre… – Lance Blakney

 

le 6 août 2019

« Le soleil existe toujours quelque part même par un jour sombre… »

Le cinéma est l’un des médiums les plus puissants au monde. Il peut vous faire sentir des choses que vous n’avez jamais pensées, réagir d’une manière dont vous n’avez jamais réagi, ou vous donner de l’espoir, chose que vous avez peut-être perdue. Lorsque vous luttez avec des problèmes de santé mentale, vous perdez souvent vue de la lumière au bout du tunnel. Mon film, Velle to Want, est basé sur ma propre expérience avec ma santé mentale. Comme la plupart des gens qui luttent avec leur santé mentale, je trouve que c’est un défi de communiquer efficacement mes difficultés avec ceux qui m’entourent. Donc, j’ai écrit ce film pour servir d’outil, pour aider les gens à comprendre ce que c’est que d’être pris au piège dans son propre esprit.

 

Velle to Want est un récit réaliste présenté dans une série de visuels surréalistes. Ce film est destiné à avoir un message sous-jacent, de trouver l’espoir dans un endroit sombre. Le titre, « Velle » signifiant à volonté ou à souhait, se traduit par un désir de vouloir – un désir de vivre. J’ai passé près de trois ans à développer le scénario de ce film. Ce qui a commencé comme une façon thérapeutique d’exprimer les pensées sombres dans ma tête, a rapidement pris une vie propre et s’est transformé en film, que le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick m’a gracieusement permis de créer avec leur soutien.

 

 

 

 

 

 

 

 

En tant que membre de la communauté LGBTQ+, il est important pour moi de voir une représentation au sein de la communauté cinématographique locale. Je veux que les jeunes cinéastes queer soient en mesure de regarder leurs pairs créatifs et se sentir comme s’ils appartiennent. Afin d’atteindre tout votre potentiel créatif, il est important de se sentir en sécurité, d’être en mesure de vous exprimer pleinement, vos points de vue et vos visions. En grandissant, une grande partie de ma vie a été consacrée à étouffer des aspects de mon identité – pas seulement limité à des problèmes de santé mentale – et je veux être en mesure de vous montrer que vous pouvez être qui vous voulez et créer les films distinctifs que vous voulez créer. En outre, lorsque vous voulez faire de l’art distinctif, il y a un réseau là pour vous soutenir.

 

 

 

 

 

 

 

Le Nouveau-Brunswick est à l’avant-garde de plusieurs industries. La communauté cinématographique locale est inégalée dans son talent et sa gentillesse. En tant qu’individus créatifs sur la côte est du Canada, nous comptons beaucoup sur la générosité de nos amis et collègues pour nous aider à réaliser nos rêves. J’aimerais prendre ce moment pour remercier mes partenaires de productions cinématographiques à Strike Pictures : Arianna Martinez et Gordon Mihan. Au cours des dernières années, votre soutien m’a sans aucun doute permis de grandir au-delà de ce dont je pensais être capable. De plus, merci à tous les membres de la Coopérative des cinéastes du Nouveau-Brunswick et à tous les amis j’ai fait à travers divers projets, dont je suis venu à admirer et respecter au fil des ans. Vous m’inspirez tous.

 

Lance Kenneth Blakney est un cinéaste et photographe basé à Fredericton, Nouveau-Brunswick, Canada. Il est un agent de marketing intégré au sein de l’Université du Nouveau-Brunswick. Sa passion pour l’imagerie fixe et mobile, combinée à son diplôme d’honneur en arts et culture médiatiques, facilite la création d’images et de films visuellement magnifiques qui peuvent aussi exister dans un contexte social et politique. Ses expositions solos, des conférences, des ateliers et de nombreuses publications et prix internationaux, lui ont donné une présence au sein de la communauté artistique, tant au niveau local qu’à l’étranger.

 

 

Le blogue d’artsnb donne la parole aux artistes du Nouveau-Brunswick. Avez-vous reçu une subvention d’artsnb ? Avez-vous envie de partager votre expérience ? Alors contactez-nous sans plus attendre !