Reconnaissance du territoire autochtone

En tant qu’entité provinciale, le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick reconnaît qu’il effectue son travail sur le territoire traditionnel non cédé des peuples Wolastoqiyik, Mi’kmaq et Peskotomuhkati. Ce territoire est couvert par les « Traités de paix et d’amitié » que ces nations ont signés pour la première fois avec la Couronne britannique en 1726. Ces traités ne portaient pas sur la cession de terres et de ressources, mais reconnaissaient en fait les titres Mi’kmaq et Wolastoqiyik et portaient sur l’établissement de règles pour ce qui devait être une relation permanente entre les nations.   

Nous, le personnel et les membres du conseil, rendons hommage aux anciens, passés et présents, et aux descendants de cette terre. Nous honorons les gardiens du savoir et sollicitons leurs conseils alors que nous œuvrons à développer des relations plus étroites avec les peuples autochtones du Nouveau-Brunswick.  

Photo: Nate Gaffney